Marché du Bien Être et de la Santé du Togo (MaBEST),pour très bientôt à Lomé. +++ +++ Le « Marché du Bien-être et de la Santé du Togo (MaBEST) » est une initiative de SANTE-EDUCATION qui répond aux recommandations internationales en matière de promotion de la santé par une alimentation riche et saine. Il cadre parfaitement avec les Objectifs du Développement Durable (ODD) votés par les Nations Unies en septembre 2015, surtout en ses points 2, 3, et 12 qui stipulent : +++ +++ Objectif 2 : Eradiquer la faim, réaliser la sécurité alimentaire, une nutrition améliorée et promouvoir une agriculture durable +++ Objectif 3 : Assurer la bonne santé et promouvoir le bien-être pour tous et à tous les âges +++ Objectif 12 : Assurer des modes de consommation et de production durables +++ +++ Activités du MaBEST +++ • 1 jour : communications scientifiques, de débats entre acteurs, experts et politiques sur l’enjeu de la malnutrition et les opportunités qui s’offrent comme une solution de lutte. +++ • 2 jours : Animation du marché avec expositions de produits, dégustation, échanges entre producteurs et visiteurs +++ +++ La fièvre à virus de Lassa se manifeste par une fièvre, des maux de tête, des maux de gorge, une toux, des nausées, des vomissements, une diarrhée, des douleurs musculaires, des douleurs thoraciques, des saignements.La fièvre à virus Lassa est guérissable. Plus tôt le malade est amené au centre de santé, plus il a la chance de guérir. Mesures préventives contre la fièvre Lassa : Se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, Ne pas toucher, ni transporter le corps des personnes mortes de fièvre de Lassa ou de causes inconnues, Eviter que les rongeurs pénètrent dans les habitations, Conserver les céréales et plus généralement des denrées alimentaires dans des contenants résistant aux rongeurs, Eliminer les ordures loin des habitations, Maintenir la propreté à l'intérieur des habitations, Eviter la consommation et la manipulation des rongeurs, Eviter tout contact avec le sang et autres liquides biologiques d'un malade, Informer le centre de santé le plus proche devant toute personne présentant les signes de la maladie. « Pour plus d’informations, appeler le numéro vert 111, appel gratuit ». +++ +++ Prévention contre la méningite:la vaccination est le moyen le plus efficace pour prévenir les méningites. Autres mesures préventives: Pour éviter la méningite, il faut,Aller rapidement à l’hôpital si les signes susmentionnés surviennent +++ Eviter les contacts étroits avec les malades; +++ Huiler les narines avec le beurre de karité (yonkoumi) ou avec de l’huile goménolée isponible en pharmacie Limiter les visites aux malades ; +++ Utiliser des cache-nez dans la circulation ; +++ Eviter les attroupements de personnes dans la mesure du possible ; Asperger d’eau la cour avant le balayage; +++ +++ Abonnez-vous à Santé-Education à 16.000 F CFA/an et recevez les journaux chez vous pendant 12 mois +++ +++ Lire SANTE-EDUCATION, Pour vivre en meilleure santé. Pour être mieux dans sa peau. Pour mieux vieillir. Pour vivre plus longtemps. +++ +++ SANTE-EDUCATION 22 39 28 70/ 90 05 09 89

Vous êtes ici : AccueilSexualitéArticle(s) de la semaineLa vessie : un rôle central dans l’évacuation de l’urine

La vessie : un rôle central dans l’évacuation de l’urine

La vessie est un organe sous forme de réservoir qui sert à stocker et à évacuer l’urine et d’autres substances dont les déchets. C’est un organe très extensible fermé en bas par deux sphincters, qui s’ouvre à chaque signal envoyé au cerveau lorsque la vessie est pleine pour communiquer l’envie d’uriner.

La vessie est un organe musculaire situé tout en bas de l’abdomen, dans le bassin. Elle est de forme creuse et peut contenir 200 à 500 millilitres de liquide chez l’adulte. Elle mesure une dizaine de centimètres quand elle est vide. La vessie se situe devant le rectum chez l’homme alors que chez la femme, elle se situe devant le vagin et l’utérus.

 

La vessie stocke l’urine produite par les reins. Durant son remplissage, les sphincters sont fermés assurant la continence urinaire. La contraction du muscle des parois de la vessie combinée au relâchement des sphincters permettent l’évacuation de l’urine. A la fin de la miction, les sphincters se resserrent pour un nouveau remplissage de la vessie.

Les maladies de la vessie

La vessie comme les autres organes peut être touché par différents  affections. Les plus fréquents sont la cystite, l’incontinence urinaire, les calculs dans la vessie, le cancer de la vessie.

La cystite : c’est une inflammation aiguë ou chronique de la vessie, souvent en rapport à une infection. Les jeunes femmes, les femmes enceintes, les personnes diabétiques sont les plus exposées. La cystite est due, la plupart du temps, à une mauvaise évacuation des urines. Ses principaux symptômes sont : un besoin urgent d’uriner avec seulement quelques gouttes évacuées à chaque fois ; des urines parfois malodorantes et troubles ; une sensation de brûlure durant la miction ; parfois la présence de sang dans les urines.

Si la cystite n’est pas traitée, elle risque d’entraîner une infection des voies urinaires et des reins. Dans ce cas, il faut consulter un spécialiste de l’appareil urinaire : un urologue. Ce spécialiste est généralement un chirurgien, mais il peut traiter différentes affections de la vessie sans forcément avoir recours à la chirurgie. Chez les femmes, c’est parfois un gynécologue qui prend en charge certains problèmes de vessie.

L’incontinence urinaire : elle se manifeste par des fuites involontaires d’urines, plus ou moins importantes, mais aussi par des envies impérieuses. Une incontinence urinaire est plus fréquente chez la femme. Elle peut avoir différentes origines ou facteurs favorisants : grossesses multiples, un accident vasculaire, une maladie de Parkinson, ou d’Alzheimer, des calculs dans la vessie, un cancer de la prostate. L’enfant peut éprouver des difficultés à contenir ses urines, surtout la nuit.

Les calculs dans la vessie : ils sont le résultat de l’accumulation de minéraux dans l’urine. Les infections urinaires et d’autres pathologies favorisent leur formation. Les symptômes peuvent être une difficulté, voire une douleur lors de l’évacuation des urines. Une intervention chirurgicale réalisée souvent par les voies naturelles peut être nécessaire pour la corriger.

Le cancer de la vessie : il touche surtout les hommes. Le tabac serait à l’origine d’un grand nombre de cancers de la vessie. Le diagnostic se fait souvent après 50 ans. Un des symptômes principaux qui doit amener à consulter, est la présence de sang dans les urines. En faisant le diagnostic à un stade précoce, les chances de guérison augmentent.

Source : e-sante.fr

Rechercher

Connexion



JSN Nuru template designed by JoomlaShine.com