Infos: 2e Edition du Marché du Bien-Etre et de la Santé au Togo (MaBEST) suite à un report aura finalement lieu du 4-8 juillet 2018 à Lomé. +++ +++ Le « Marché du Bien-être et de la Santé du Togo (MaBEST) » est une initiative de SANTE-EDUCATION qui répond aux recommandations internationales en matière de promotion de la santé par une alimentation riche et saine. Il cadre parfaitement avec les Objectifs du Développement Durable (ODD) votés par les Nations Unies en septembre 2015, surtout en ses points 2, 3, et 12 qui stipulent : +++ +++ Objectif 2 : Eradiquer la faim, réaliser la sécurité alimentaire, une nutrition améliorée et promouvoir une agriculture durable +++ Objectif 3 : Assurer la bonne santé et promouvoir le bien-être pour tous et à tous les âges +++ Objectif 12 : Assurer des modes de consommation et de production durables +++ +++ +++ Abonnez-vous à Santé-Education à 16.000 F CFA/an et recevez les journaux chez vous pendant 12 mois +++ +++ Lire SANTE-EDUCATION, Pour vivre en meilleure santé. Pour être mieux dans sa peau. Pour mieux vieillir. Pour vivre plus longtemps. +++ +++ SANTE-EDUCATION 22 39 28 70/ 90 05 09 89

Vous êtes ici : AccueilSanté de la mèreSanté de la mèreL'importance de l'échographie dans le suivi de la grossesse avec Dr Abdourachidi Amadou

L'importance de l'échographie dans le suivi de la grossesse avec Dr Abdourachidi Amadou

« L’échographie permet un diagnostic le plus exact de la grossesse. Elle permet de dépister d’éventuelles malformations, identifier si l’accouchement est possible par voie basse ou s’il faut passer par la césarienne »

 

Santé-Education : Qu’est-ce l’échographie ?

Dr Abdourachidi Amadou : L’échographie, est une forme d’imagerie qui utilise les ultrasons. Son principe consiste à appliquer une sonde contre la peau au regard de l’organe à explorer. Cette sonde émet des ultrasons qui traversent les tissus puis lui sont renvoyés sous la forme d’un écho. Ce signal, une fois recueilli va être analysé par un système informatique qui retransmet en direct une image sur un écran vidéo.

À qui peut-on faire l’échographie ?

Hommes, femmes, enfants, toute personne peut être concernée par l’échographie. C’est souvent les personnes qui présentent des tuméfactions quelles que soient leurs localisations dans l’organisme.

L’échographie est-elle obligatoire chez la femme enceinte ?

L’échographie est obligatoire pendant la grossesse. C’est un examen rapide et indolore, c’est-à-dire sans douleur. Réalisée par un professionnel, l’échographie dans un but médical est quasiment sans danger.

Quel regard les femmes enceintes togolaises portent à l’égard de l’échographie ?

Nous remarquons que beaucoup de femmes ont une mauvaise compréhension de l’échographie. Certaines femmes pensent que c’est un moyen pour leur soutirer de l’argent. Elles se demandent si c’est nécessaire. D’autres estiment que l’échographie c’est un moyen pour savoir le sexe de l’enfant, si c’est un garçon ou une fille. Et quand elles ne voient pas le sexe, la plupart sont déçues. Elles pensent que l’échographie est mal faite.

Nous constatons aussi que l’un des mobiles qui empêchent les femmes à faire l’échographie est le problème de moyens financiers et l’accès géographique. Par rapport aux autres pays, l’échographie n’est pas chère au Togo. Le prix varie entre 5000 et 8000FCFA. Au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Ghana, l’échographie n’est pas moins de 15000 FCFA. Dans certaines localités du pays des femmes parcourent de longues distances pour avoir accès à l’échographie.

Certaines sages-femmes n’arrivent pas à lire les résultats de l’échographie. Ainsi renvoient-elles les femmes vers d’autres gynécologues ou formations sanitaires pour refaire l’échographie. Elles demandent aux patientes d’aller vers ces gynécologues faire des analyses, sans oublier les risques encourus et la distance à parcourir. Ces sages-femmes sont en accord avec ces gynécologues moyennant des perdiems allant de 500 à 1000FCFA par échographie. Elles utilisent l’échographie à des fins lucratives au mépris de la santé de la mère et du nouveau-né. C’est une forme d’escroquerie. Ce qui souvent démotive et décourage certaines femmes enceintes à faire l’échographie.

Selon vous, combien de femmes font l’échographie ?

Actuellement à Lomé presque toutes les femmes font l’échographie au cours de la grossesse. On peut trouver jusqu’à plus de 95% qui font leur échographie pendant la grossesse. Le pourcentage de celles qui ne la font pas est très peu. À l’intérieur du pays peut-être qu’il y a des femmes qui ne la font pas. Ce n’est pas seulement l’échographie qu’ils ne font pas mais également les analyses d’urine et de sang.

Quelle est l’importance de l’échographie dans la vie d’une femme enceinte ?

L’échographie permet un diagnostic le plus exact de la grossesse. Elle permet de savoir si la femme est enceinte ou pas, si la grossesse est dans l’utérus ou en dehors de l’utérus. Cela se fait au premier trimestre de la grossesse. Le fait de voir le sexe de l’enfant n’est pas la priorité chez le médecin, c’est d’abord de voir si la grossesse se déroule bien, si elle est au bon endroit, s’il n’y a pas de malformation, si le fœtus grandit bien.

Au deuxième trimestre de la grossesse, il faut refaire une échographie pour constater l’anatomie du fœtus, surveiller sa croissance et découvrir s’il y a une malformation. Les malformations ne sont pas très visibles en début de grossesse. En fin de grossesse, il faut procéder encore à une échographie pour dépister d’éventuelles malformations non identifiées, le poids de l’enfant, la quantité du liquide amniotique, et identifier si l’accouchement est possible par voie basse ou s’il faut passer par la césarienne. Au minimum il faut faire 3 fois les examens échographiques au cours de la grossesse.

En rappel, au 5ème et 6ème mois le sexe est visible correctement mais selon la performance de certains appareils, au 4ème mois on peut déjà le voir.

Quels sont les inconvénients de l’échographie ?

Actuellement aucun inconvénient n’a été notifié dans la pratique d’échographie. Jusqu’à ce jour aucun effet secondaire n’a été enregistré. Mais il y a des études qui sont en train d’être menées pour voir si effectivement il n’y a vraiment rien.

Comment la femme doit elle se préparer pour passer l’échographie ?

Il n’y a pas de préparation spécifique pour l’échographie durant la grossesse mais en dehors de la grossesse une échographie pelvienne nécessite que la femme boive de l’eau, qu’elle ait une vessie pleine avant de faire l’échographie.

De quoi est composée une salle d’échographie ?

Dans une salle d’échographie, il y a des éléments entre autres : l’échographe, une imprimante, les appareils de sécurité, les onduleurs, para sustenteurs, les papiers d’échographie, une table, des draps, de l’eau des papiers d’hygiéniques c’est le minimum.

Comment se déroule l’échographie ?

C’est une analyse qui ne prend pas beaucoup de temps. La patiente se couche sur la table d’échographie. On met le gel d’échographie sur la zone à étudier. Par de petits mouvements, on fait passer la sonde. On la déplace afin d’y voir ce que l’on cherche. Quand on dépose la sonde sur le ventre, l’image apparait sur l’écran de l’échographe. On fixe l’image en faisant en sorte qu’elle ne bouge pas. On prend les mesures de la tumeur ou de l’organe à analyser. On note les résultats d’abord sur l’écran et après on imprime l’image nécessaire pour la compréhension de l’échographie. Le médecin réalise après le compte rendu obligatoire. On adapte l’image à côté du compte rendu de l’échographie. Les résultats de l’échographie sont remis à la femme juste après l’analyse.

Quel est le personnel de santé habilité à faire l’échographie ?

Chaque spécialiste peut faire une échographie dans sa spécialité. Le gynécologue le fait au niveau des organes génitaux. Le cardiologue au niveau du cœur. Mais le radiologue est habilité à faire l’échographie au niveau de tous les organes.

Dans les zones reculées où il n’y a pas de personnel les sages-femmes sont formées pour faire certaines échographies.

Quel est votre mot de fin ?

Je rassure les femmes enceintes que l’échographie est la première analyse nécessaire. L’échographie n’est pas un examen pour voir le sexe mais la morphologie de l’enfant. Aujourd’hui, l’on ne peut pas faire un bon accouchement si on n’a pas fait d’échographie. Elle permet de savoir s’il faut passer à la césarienne ou à l’accouchement normal. Elle permet de sauver la vie de l’enfant et de la mère. L’échographie permet d’éviter les fistules, permet de savoir si l’enfant est trop gros, si la maman va avoir des déchirures, ou si elle va mourir. Toutes les femmes doivent faire l’échographie quel que soit leur moyen, ne serait- ce qu’une seule fois.

Rechercher

Connexion



JSN Nuru template designed by JoomlaShine.com