Nous acceptons les paiements via

Oméga-3 pour éviter les maladies cardiovasculaires

Oméga-3 pour éviter les maladies cardiovasculaires
Extrait de l'article: Les oméga-3 sont de la famille des acides gras insaturés présents dans certains aliments ou dans des suppléments nutritionnels. Ils sont bénéfiques pour le système cardiovasculaire. D’après Alessandra Moro Buronzo, Naturopathe...

Les oméga-3 sont de la famille des acides gras insaturés présents dans certains aliments ou dans des suppléments nutritionnels. Ils sont bénéfiques pour le système cardiovasculaire.

 

D’après Alessandra Moro Buronzo, Naturopathe, différentes études ont montré qu’une prise régulière d’oméga-3 permet de perdre du poids et de réduire le risque de surpoids. Au sein de la cellule, les omégas peuvent être brûlés, contrairement aux graisses saturées, celles du beurre par exemple qui vont faire du tissu adipeux.  Les oméga-3 facilitent la communication entre les cellules et favorisent la circulation des globules rouges qui sont plus flexibles à l’intérieur des vaisseaux sanguins.  Ils constituent un bon dynamisant global de l’énergie au sein de notre organisme. Autrement dit, les oméga-3 sont très métabolisables et donnent de l’énergie.

Les oméga-3 possèdent la propriété de réduire l’inflammation et sont réputés protéger le système cardiovasculaire. De nombreuses études ont également mis en évidence le rôle protecteur des oméga-3 dans le cancer. Ils retarderaient la croissance des cellules cancéreuses. Les études ont montré que les consommateurs de poisson (au moins deux fois par semaine) réduiraient le risque de développer certains cancers. Les oméga-3 sont aussi importants pour le bon fonctionnement du cerveau et pour l’apprentissage.

 

Où trouver les omega-3 ?

Selon Alessandra Moro Buronzon, les principales sources d’oméga-3 sont les petits poissons gras comme les sardines fraîches, les sardines conservées à l’huile d’olive, les anchois frais ou à l’huile d’olive, les maquereaux, les harengs, le saumon, le thon, la truite, les fruits de mer, les huîtres, les escargots, le lin, le colza, le soja, le chanvre, la caméline, les légumes verts surtout la mâche, les épinards.

 

Quelques conseils pratiques

Consommer du poisson 2 à 3 fois par semaine en privilégiant les poissons gras contenant les Oméga-3. Préférer les poissons frais, en prenant soin de les conserver correctement, car leur chair est fragile. Une fois achetés, les poissons se conservent obligatoirement dans le réfrigérateur et doivent être consommés rapidement, de préférence dans les 24 heures suivant l’achat. Manger plutôt les poissons à peines cuits, marinés, crus (seulement s’ils sont bien frais), cuits à la vapeur ou cuits à basse température. Eviter les poissons panés (surtout ceux qui sont déjà prêts à l’achat) ou frits. Ils sont plus difficiles à digérer et bien plus riches en calories.

Lorsqu’on consomme le poisson cru, il est préférable de le congeler préalablement pendant 24 heures avant de commencer la préparation, afin de tuer certains parasites pathogènes. Consommer également les petits poissons conservés à l’huile d’olive de première pression à froid. Eviter ceux qui sont conservés à l’huile de tournesol, car cette dernière possède trop d’oméga-6. Préférons les poissons sauvages qui contiennent plus d’omega-3 que ceux d’élevage. Consommer des légumes verts tous les jours. Utiliser les huiles de soja, arachide, olive, noix, pour assaisonner les crudités, les légumes, les céréales, les légumineuses.

William O.

 

Auteur
Rédacteur
Raymond DZAKPATA

Les oméga-3 sont de la famille des acides gras insaturés présents dans certains aliments ou dans des suppléments nutritionnels. Ils sont bénéfiques pour le système cardiovasculaire. D’après Alessandra Moro Buronzo, Naturopathe...

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER