Nous acceptons les paiements via

Bilan des activités 2021 de la riposte nationale au VIH/SIDA : Réduction de 54% d’infections au VIH et 52% des décès

Bilan des activités 2021 de la riposte nationale au VIH/SIDA : Réduction de 54% d’infections au VIH et 52% des décès
Extrait de l'article: Le Conseil National de Lutte contre le SIDA et les Infections Sexuellement Transmissibles (CNLS-IST) a organisé, les 29 et 30 juin 2022 à Lomé, une revue annuelle des activités 2021 de lutte contre le VIH et la Tuberculose. Cette rencontre...

Le Conseil National de Lutte contre le SIDA et les Infections Sexuellement Transmissibles (CNLS-IST) a organisé, les 29 et 30 juin 2022 à Lomé, une revue annuelle des activités 2021 de lutte contre le VIH et la Tuberculose. Cette rencontre de deux jours a pour objectif de présenter les résultats de la première année de mise en œuvre des activités de lutte contre le VIH/sida du PSN 2021-2025.  La cérémonie d’ouverture est présidée par Dr Kokou Wotobe, Secrétaire Général du Ministère de la Santé de l’Hygiène Publique et de l’Accès Universel aux Soins, en présence du Pr Vincent Pitché, Coordonnateur national du CNLS-IST, du Pr Anoumou Dagnra, Coordonnateur du PNLS-HV-IST et du Dr Eric Verschueren, Directeur pays ONUSIDA.

Cette revue a permis d’apprécier les principaux services offerts aux populations cibles, les résultats obtenus, le niveau d’atteinte des indicateurs des 95-95-95 au Togo et de formuler des recommandations pour améliorer la performance des interventions de VIH et de tuberculose pour les prochaines années. Selon Pr Vincent Pitché, Coordonnateur national du CNLS-IST, c’est une revue annuelle des activités de 2021 pour analyser les performances du plan stratégique de lutte contre le Sida, élaboré pour les années 2021-2025. « C’est l'occasion de réunir toutes les parties prenantes, acteurs de mise en œuvre à tous les niveaux, au niveau régional et communautaire pour qu’on discute ensemble de ce qu'on a fait et surtout de voir ce qui n’a pas marché. Il s’agit aussi de formuler des recommandations afin d’accélérer notre riposte. Maintenant qu’on est en train de sortir de Covid-19 c’est de voir ce qu'on peut faire pour rattraper des indicateurs, comment améliorer maintenant la mise en œuvre pour toucher toutes les populations, les jeunes, les femmes, les transporteurs routiers.  C’est aussi pour définir les meilleures stratégies pour toucher ces populations pour que d’ici 2030, on puisse atteindre l’ODD 3 », a-t-il souligné.


En termes de performance, au Togo, la prévalence actuelle du VIH dans la population générale est estimée à 1,9 % contre 2,9 % en 2014. Ce qui fait qu’en cinq ans, il y a une réduction d’infection de 50 %. Ceci grâce aux actions de mise en œuvre du Plan Stratégique National de lutte contre le VIH/Sida (PSN). Cet outil a permis d'éviter les nouvelles infections chez les jeunes et barrer la voie à de nouvelles infections au sein de la population. En termes de traitement, des personnes séropositives sont mises sous traitement antirétroviral et actuellement on a environ 81 mille personnes sous les ARV au Togo. Ce nombre était autour de 50 000 en 2016. Il découle de ce rapport annuel qu’Il y a une progression dans la lutte et les traitements ont permis de réduire en dix ans de plus de 60 % des décès au Togo.

Le Plan Stratégique National de lutte contre le VIH/Sida (PSN) 2021-2025 est basé sur les orientations internationales de l’OMS et les engagements nationaux sur la stratégie ONUSIDA des 95-95-95 (75, 9% des personnes vivant avec le VIH (PVIH) connaissent leur statut VIH (1er 95), 99,8% de ceux qui connaissent leur statut sont sous le traitement par les ARV (2ème 95), 89,4% des PVVIH sous ARV ont la charge virale supprimée (3ème 95). Le PSN 2021-2025 vise, entre autres, à renforcer le dépistage, les soins et le traitement pour une réduction significative des décès liés au sida au Togo.

Le Togo est sur la bonne voie avec la réduction de 54% du taux d’infections de VIH et du nombre de décès de 52%, même s’il reste des défis à relever. A travers le PSN, le CNLS-IST veut éliminer le VIH comme problème de santé publique d’ici 2030 au Togo.

Samuel DEGBE 

Auteur
Rédacteur
Raymond DZAKPATA

Le Conseil National de Lutte contre le SIDA et les Infections Sexuellement Transmissibles (CNLS-IST) a organisé, les 29 et 30 juin 2022 à Lomé, une revue annuelle des activités 2021 de lutte contre le VIH et la Tuberculose. Cette rencontre...

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER