Nous acceptons les paiements via

Paludisme : attention en ces périodes de pluies

Paludisme : attention en ces périodes de pluies
Extrait de l'article: Depuis quelques jours, c'est la saison des pluies au Togo. Une période bien critique au plan sanitaire, car propice à la prolifération des moustiques et au paludisme. Le paludisme est l’une des causes de consultations dans les centres de santé....

Depuis quelques jours, c'est la saison des pluies au Togo. Une période bien critique au plan sanitaire, car propice à la prolifération des moustiques et au paludisme.  Le paludisme est l’une des causes de consultations dans les centres de santé.  Que faire en cas de suspicion de paludisme ? Comment se prévenir ?

En 2018, Santé-Education a mené un sondage sur les causes du paludisme à l’école primaire de Sanguera. Plus de 67% des élèves interrogés pensent que les causes du paludisme sont entre autres : le soleil, la fatigue et l’huile rouge. Des informations qui démontrent un problème de compréhension de la cause principale du paludisme dans ls communautés. Le paludisme, maladie très fréquente durant la période des pluies, est transmis à l’homme par des piqûres de moustiques, et plus précisément l’anophèle femelle.  Selon Dr Lakte-Adassou Pnï-pe, Directrice du CMS Sanguera, « la saison pluvieuse reste la période de recrudescence du nombre de cas de paludisme ».

Situation du paludisme au CMS Sanguera

Le paludisme est une maladie endémique, c’est-à-dire une maladie présente durant toute l’année dans les communautés. Malgré les efforts dans la lutte, les cas de paludisme, les cas de paludisme se font toujours enregistrés.  « Au CMS Sanguera, nous avions noté durant l’année 2021 que  55% des consultations toutes confondues étaient des cas suspects de paludisme et 14% étaient des cas confirmés». 

Comment prévenir la maladie ?

Le paludisme est favorisé par les eaux de pluie stagnantes qui sont propices à la multiplication des moustiques et par conséquent, cela est propice à la transmission du paludisme. Pour la prévention, la précaution la plus importante est de « dormir sous moustiquaire imprégnée à longue durée d’action, détruire les gîtes larvaires entre autres : les boites de conserves, les vieux pneus, les récipients d’eau abandonnés, les pots de fleurs », conseille Dr Lakte-Adassou Pnï-pe. Elle ajoute qu’il faut également de rendre propre les alentours des maisons.

Traitement du paludisme

Une personne qui suspecte les signes du paludisme doit se rendre immédiatement dans un centre de santé. « Les personnes les plus vulnérables au paludisme sont des femmes enceintes et des enfants de moins de 5 ans.  Grâce à l’effort de nos autorités, le diagnostic du paludisme par le test de diagnostic rapide (TDR) et le traitement des cas de paludisme grave sont gratuits », a affirmé Dr Lakte-Adassou Pnï-pe.

Selon un récent rapport mondial, l’incidence du paludisme au Togo a régressé de plus de 25 % entre 2015 et 2018. Sur la même période, précisent les données officielles, quant au risque de décès, il est passé de 3,1% en 2011 à 2,4% en 2018 chez les adultes et de 6,5 % à 3,5 % chez les enfants de moins de 05 ans, de 2015 à 2018.

Raymond DZAKPATA

Auteur
Rédacteur
raymonddzakpata@sante-education.tg

Depuis quelques jours, c'est la saison des pluies au Togo. Une période bien critique au plan sanitaire, car propice à la prolifération des moustiques et au paludisme. Le paludisme est l’une des causes de consultations dans les centres de santé....

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER