Cigarette et dépression : un cercle vicieux

Cigarette et dépression : un cercle vicieux
Extrait de l'article: Une des conséquences néfastes connues de la cigarette, mais souvent ignorées par la population est son impact sur la santé mentale du fumeur. Des fumeurs pensent que la cigarette est une bonne façon de gérer le stress et l’anxiété, mais c’est loin d’

Une des conséquences néfastes connues de la cigarette, mais souvent ignorées par la population est son impact sur la santé mentale du fumeur. Des fumeurs pensent que la cigarette est une bonne façon de gérer le stress et l’anxiété, mais c’est loin d’être le cas. Fumer rend-il dépressif ou est-ce que les personnes dépressives ont plus tendance à fumer souvent ?

La dépression est un trouble de l’humeur très fréquente qui peut entraîner une perte d’intérêt pour les activités habituelles, une baisse de l’humeur et une tristesse permanente plus ou moins intense ; et ce depuis deux semaines. Quand on souffre du trouble dépressif, « on est dans un état de souffrance, de douleur et il y a une perte de plaisir. On cherche des voies et moyens pour faire face à cette souffrance psychique à tout prix. Et parfois, la personne dépressive fait recours à des substances psychoactives ou à des activités (conduites addictives), alors qu’en réalité, elles n’ont aucune vertu thérapeutique. Elles donnent l’illusion circonstancielle d’un bien-être ; malheureusement, elles vont encore plus enfoncer la personne dans un mal-être mental », souligne Dr Zinsou Selom Degboe, Psychologue clinicien/Psychothérapeute à la Clinique de Psychiatrie et de Psychologie Médicale (CPPM) au CHU Campus de Lomé.

« Au début, vous allez fumer en vous disant, ça va me faire du bien ; je vais penser à autre chose. Et comme la cigarette contient de la nicotine, elle va stimuler la dopamine dans votre cerveau et vous aurez un sentiment de reprendre un peu de plaisir à la vie sauf que c’est extrêmement éphémère et ça ne fonctionne pas durablement et va vous rendre dépendant si la consommation se prolonge avec le temps », a ajouté Dr Zinsou Selom Degboe, Psychologue clinicien/Psychothérapeute.

La cigarette rend dépressif

D’après une étude menée par des chercheurs de l’Université de Jérusalem (Israël), de l’Université de Belgrade (Serbie) et de l’Université de Pristina (Kosovo) et publiée dans la revue « PLOS One », le tabac dont la forme la plus consommée est la cigarette a des conséquences néfastes sur la santé physique et la santé mentale en accroissant le risque de dépression. Et ce sont les jeunes qui sont les plus touchés par ce phénomène. La prise de la cigarette est un facteur de risque pour la dépression en raison des effets chimiques de la nicotine sur le cerveau.

En effet, la nicotine perturbe le bon fonctionnement des neurotransmetteurs dans le cerveau ; ce qui contribue à l’apparition ou à l’aggravation de la dépression. « Concrètement, les neurotransmetteurs sont les différents véhicules qui conduisent les messages chimiques d’une cellule neuronale à une autre, et assurent ainsi la transmission des informations du cerveau vers les autres parties du corps. Cette perturbation engendrée par la consommation du tabac occasionne un dysfonctionnement dans le cerveau et plonge la personne ayant un problème avec sa consommation du tabac dans la dépression. De même, la cigarette consommée de façon régulière et sur une longue durée, est un facteur de risque important d’amener l’usager à la dépression », fait remarquer Dr Zinsou Selom Degboe, Psychologue clinicien.

La cigarette et la dépression peuvent constituer un facteur de risque l’un pour l’autre. « Si on souffre de dépression et on fume, il est utile de consulter un professionnel de la santé mentale pour vous aider à trouver des stratégies de gestion de l’humeur qui ne soient pas basées sur la cigarette. En même temps, si on veut arrêter de fumer, il est judicieux de consulter un professionnel de la santé et de préférence un spécialiste des questions d’addictions pour une meilleure prise en charge », martèle Dr Zinsou Degboe. Ceci pour aider à gérer les symptômes de manque qui peuvent survenir lors du sevrage.

Arnaud KONDO

Auteur
sa
Rédacteur
Abel OZIH

Une des conséquences néfastes connues de la cigarette, mais souvent ignorées par la population est son impact sur la santé mentale du fumeur. Des fumeurs pensent que la cigarette est une bonne façon de gérer le stress et l’anxiété, mais c’est loin d’

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER