Pr Jean-Marie Damorou, cardiologue : « Les chiffres montrent que 25 malades sur 100 sont porteurs d’insuffisance cardiaque. »

Image

by Sani David 29 Sep 2020 0 commentaires 320 Vues

Maladie fréquente aux formes et origines multiples, l’insuffisance cardiaque touche des milliers de Togolais. Quand le cœur n’est plus capable de pomper efficacement le sang nécessaire aux besoins de l’organisme, on parle d’insuffisance cardiaque. Quels en sont les causes et les symptômes ? Comment prévenir cette pathologie ? le Pr Jean-Marie Damorou, Cardiologue, Responsable de la lutte contre Les maladies cardiovasculaires au Togo répond dans cette interview.

Santé-éducation : Comment fonctionne le cœur ?

Pr Jean-Marie Damorou : L’appareil cardiovasculaire comprend deux parties. Le cœur et les tuyaux ou les canalisations. Le cœur est une pompe électrique qui est chargée d’envoyer le sang dans les organes à travers les canalisations. Un cœur sain expulse le sang dans le corps pour lui permettre de fonctionner. Selon l’effort que le corps fournit, il s’adapte pour répondre à ses besoins en pompant plus rapidement et plus de sang.  Il y a les canalisations qui vont du cœur vers les organes qu’on appelle les artères et celles qui vont des organes vers le cœur qu’on appelle les veines. Le sang c’est le carburant de l’organisme parce qu’il contient l’oxygène et les nutriments, qui sont nécessaires aux organes, indispensables au fonctionnement de notre corps.

Qu'est-ce que c’est l’insuffisance cardiaque?

L'insuffisance cardiaque (IC) c’est lorsque le cœur devient incapable d’assurer  à l’organisme c’est-à-dire aux organes et des cellules la quantité de sang nécessaire pour leur bon fonctionnement. C’est la difficulté pour la pompe cardiaque, et plus largement pour le système cardio-circulatoire, à s’adapter en terme de débit et de pression.

Quelle est la prévalence au Togo ?

Au Togo, les chiffres hospitaliers au CHU montrent que 25 malades sur 100 qui sont hospitalisées sont porteurs d’insuffisance cardiaque. C’est grave. C’est un enjeu majeur de santé publique.

Quels sont les causes et facteurs de risque ?

Il faut distinguer l’insuffisance cardiaque (IC) de l’enfant et celle de l’adulte. Chez l’enfant l’IC est due d’abord aux maladies ou malformations congénitales qui prédisposent au développement de l'insuffisance cardiaque. Soit elles sont d’ordre génétique, l’exemple typique est la drépanocytose qui peut entrainer l’insuffisance cardiaque, ou soit ces maladies sont liées aux comportements à risque lors de la grossesse : la consommation du tabac, de l’alcool, des médicaments qui vont finir par abimer le cœur de l’enfant.

En ce qui concerne les adultes, la première cause est l’hypertension artérielle et ses facteurs de risque non modifiables (l’âge, le genre, la race noire, les ethnies) et modifiables entre autres l’obésité, le surpoids, le tabagisme, le diabète, la sédentarité, les mauvaises graisses. Il y a aussi le stress, l’hyperhomocystéinémie, facteur de risque cardiovasculaire, due à une carence accrue des vitamines du groupe B contenues dans les crudités.

A-t-elle pour origine une pathologie cardiaque ?

L'insuffisance cardiaque a le plus souvent pour origine un facteur de risque cardiovasculaire :  coronaropathies avec ou sans infarctus, angine de poitrine valvulopathies, cardiomyopathies, (maladie du cœur causée par une augmentation de son épaisseur d’origine génétique, médicamenteuse, infectieuse, arythmie (anomalie du rythme cardiaque),  l’athérosclérose, la péricardite (inflammation de l’enveloppe qui entoure le cœur). Le cœur compense en pompant plus, ses battements augmentent. Ainsi, il grossit, se rigidifie et s’affaiblit. Il existe également des causes extracardiaques d'insuffisance cardiaque :  anémie, hyperthyroïdie, infections, maladies rares.

Par ailleurs, des troubles respiratoires comme la bronchopneumopathie obstructive, l’emphysème, l’embolie pulmonaire exigent que le ventricule droit du cœur pompe davantage pour maintenir la circulation sanguine des poumons.

Qui est à risque de l’insuffisance cardiaque ?

L'insuffisance cardiaque est une pathologie fréquente qui peut toucher toute personne à tout âge. Cette maladie peut atteindre des personnes très différentes : hommes et femmes, personnes jeunes et âgées. Les personnes touchées en priorité sont celles qui sont soumises à des facteurs à risques modifiables.

 

Quels sont les symptômes?

Les signes d'une insuffisance cardiaque sont l’essoufflement à l'effort, provoqué par des poumons gérant mal un excès de sang. Cet excès de liquide dans l’organisme perturbe aussi le travail des reins. On a la toux, les œdèmes, notamment des membres inférieurs (jambes et pieds gonflés) en raison des problèmes circulatoires, une prise de poids importante, une fatigue importante engendrée par une mauvaise circulation sanguine et les muscles recevant moins de nutriments. Il est possible de présenter un seul symptôme ou plusieurs de ces signes. Le patient ressent des palpitations révélant un emballement du cœur, des troubles de la mémoire ou de la conscience, il ne raisonne plus bien parce que son cerveau n’est pas bien irrigué, des douleurs au foie, un ventre gonflé et une libido moindre.

Parlez-nous des complications

La première complication est la mort subite. Quand la quantité de sang est insuffisante, le cœur s’emballe. Le patient présente des caillots dans les jambes qui peuvent provoquer  l’embolie pulmonaire.

Peut-on prévenir l'insuffisance cardiaque ?

Pour prévenir l’insuffisance cardiaque, il faut manger moins gras, moins sucré, moins salé. Pratiquez l’activité physique aérobie. Faire des exercices qui permettent de s’oxygéner. Tout le monde doit faire au moins 30 minutes de marche par jour. C’est un médicament. On peut faire la natation et le jogging.

Il faut éviter le tabac, les drogues, diminuer la consommation de l’alcool. Bien dormir au moins 8h par jour, gérer les émotions surtout le stress.  Nous devons consommer beaucoup de fruits et légumes, manger sainement, variée et équilibrée On peut avoir une vie normale quand on a une insuffisance cardiaque, en respectant un certain nombre de contraintes : observance du traitement médicamenteux, respect des règles alimentaires et exercice physique. Le malade doit être discipliné et suivre toute les ordonnances du médecin pour vivre encore longtemps.

Votre mot de la fin

L’insuffisance cardiaque est grave mais évitable. Il faut avertir et sensibiliser les gens autour de l’insuffisance cardiaque. C’est une pathologie mortelle et les patients n’ont pas toujours conscience de cela. La prévalence au niveau des CHU est très élevée.  Parfois les patients ne semblent pas forcément inquiets et n’ont pas conscience du danger de l’insuffisance cardiaque.

Propos recueillis par Abel OZIH

Laissez un commentaire

Connectez-vous :




slider-image

Plantes médicinales locales contre la Covid-19

14 May 2020

Il existe des recettes maison qui contribuent à renforcer le système immunitaire. Santé-Education a toujours publié des articles qui recommandent des recettes, des astuces et pratiques

L’oignon contre l’asthme bronchique et les affections respiratoires

25 Mar 2020

Toutes les infections des voies respiratoires, de la sinusite à la bronchite et la pneumonie, s’améliorent grâce à la consommation d’oignon. Les effets bénéfiques de l'oignon...

Faire du sport pendant un rhume : bonne ou mauvaise idée ?

21 Oct 2020

Peut-on éliminer un virus en transpirant ? Pratiquer du sport si on souffre d’un rhume n’aurait aucun effet sur la durée ou la sévérité des symptômes, selon les experts.

Ces solutions simples pour nettoyer le réfrigérateur

21 Oct 2020

Il est important de nettoyer son réfrigérateur régulièrement. Pour ce faire, il est nécessaire de laisser de coté les produits chimiques et d'adopter les solutions naturelles.