Le vagin se nettoie très bien tout seul

Image

by Mignake Gnim Zabdiel 12 Mar 2020 0 commentaires 483 Vues

Des méthodes « naturelles» d’hygiène intime féminine font régulièrement du bruit sur les réseaux sociaux. Pourtant, le vagin n’a besoin ni d’ail, ni de persil, ni de bain de vapeur pour fonctionner correctement et être propre. Le risque est notamment d’introduire des impuretés qui peuvent déstabiliser l’équilibre de la flore vaginale. Le vagin est un organe autonettoyant.

Le 8 août 2019, une Canadienne de 62 ans paraissait dans le « Journal d’obstétrique et de gynécologie du Canada » pour s’être brûlée après avoir tenté de pratiquer un sauna vaginal. Cette pratique, dangereuse, consiste à s’asseoir au-dessus d’une bassine d’eau bouillante afin de nettoyer sa région intime grâce à la vapeur.

Le vagin se protège seul

En réalité, le vagin est un organe admirablement bien protégé par son microbiote. En effet, y vivent en harmonie de nombreuses bactéries bénéfiques. La flore vaginale microbienne est composée à 60% de bonnes bactéries: les lactobacilles, qui protègent le vagin des agressions extérieures et de la prolifération de bactéries ou de champignons. Le bien-être intime tient donc de l’équilibre entre les différents micro-organismes présents dans le vagin.

Cet équilibre est dynamique, puisqu’il évolue au cours du cycle en fonction des hormones. Il peut tout de même être perturbé. Un déséquilibre de la flore vaginale peut être provoqué par de nombreux facteurs: le tabac, les antibiotiques, des taux d’hormones trop bas, ou encore des erreurs hygiéniques. Quand on introduit quoique ce soit dans le vagin, on peut introduire des impuretés qui peuvent déstabiliser l’équilibre de la flore vaginale.

Outre que les bienfaits de mettre de l’ail ou du persil dans son vagin n’ont pas été prouvés, ces ingrédients plutôt farfelus risquent donc de déstabiliser une flore intime peut-être déjà fragilisée. En cas de démangeaisons, de pertes odorantes anormales, c’est le médecin qu’il faut consulter.

 Le vagin se nettoie seul

Le vagin possède en outre une capacité autonettoyante. Des glandes au niveau du col de l’utérus sécrètent du mucus. Cela va faire comme un tapis roulant qui élimine les débris. Si une infection se déclenche, il est important de rééquilibrer la flore. Là encore, le recours au médecin est nécessaire.

Au quotidien, des conseils simples peuvent aussi être appliqués. Pour prendre soin de sa flore intime, il faut tout d’abord arrêter de fumer et ne pas utiliser de produits antiseptiques. La vulve, l’extérieur, se nettoie doucement au savon et à l’eau. Quant au vagin, l’intérieur, on n’introduit jamais aucun produit, même dédié à l’hygiène intime, sans prescription.

Laissez un commentaire

Connectez-vous :




slider-image

L’oignon contre l’asthme bronchique et les affections respiratoires

25 Mar 2020

Toutes les infections des voies respiratoires, de la sinusite à la bronchite et la pneumonie, s’améliorent grâce à la consommation d’oignon. Les effets bénéfiques de l'oignon...

Plantes médicinales locales contre la Covid-19

14 May 2020

Il existe des recettes maison qui contribuent à renforcer le système immunitaire. Santé-Education a toujours publié des articles qui recommandent des recettes, des astuces et pratiques

Dépistage des lésions précancéreuses : Interview du Dr Bingo Mbortché

04 Aug 2020

La cause principale du cancer du col de l’utérus est une infection persistante par un virus qui se transmet par voie sexuelle, appelé le papillomavirus humain. Le Dr Mbortché nous en parle.

Mis à échelle avec l’ATBEF du dépistage des lésions précancéreuses du col de l'utérus au Togo

04 Aug 2020

La phase II du projet de dépistage et de prise en charge des lésions précancéreuses du col de l'utérus est enclenchée au Togo. 50000 femmes seront sensibilisées sur le cancer du col de l'utérus.

TAGS

,