Ces 4 alliés du système immunitaire pour vous

Image

by Mignake Gnim Zabdiel 30 Apr 2020 0 commentaires 605 Vues

Le système immunitaire agit comme une armée de défense pour protéger le corps des attaques virales et bactériennes. Cette armée déploie ses soldats qui ont chacun une fonction et qui n'hésitent pas à s'entraider. On retrouve les macrophages chargés de combattre les bactéries. Si le combat est trop difficile, ces derniers font appel aux lymphocytes T et aux lymphocytes B, les globules blancs. Les lymphocytes B produisent des anticorps et ils sont capables de mémoriser leurs agresseurs pour mieux les vaincre, s'il y a récidive. 

Le système immunitaire peut parfois s'affaiblir, il est alors nécessaire de le protéger et de le renforcer. 

Le sommeil 

Le repos n’est pas anodin. Le sommeil est nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme et à son métabolisme, ensemble des réactions chimiques de l’organisme. Le manque de sommeil perturbe la régulation d’hormones, ce qui peut conduire à la prise de poids. Un manque de sommeil entraîne une augmentation du taux d’hormones de l’appétit, la ghréline et une diminution du taux d’hormones qui favorise la satiété, la leptine. En moyenne, un enfant dort 10 heures par nuit tandis qu’un adulte aura besoin d'environ 7h30 de repos. Il s’agit d’une moyenne, pour certaines personnes le temps de sommeil sera plus ou moins élevé. Le repos permet à l’organisme d’assurer des fonctions nécessaires au développement et à la santé.  Les différents stades du sommeil permettent à l’organisme de faire le plein d’énergie et d’emmagasiner les informations reçues la journée. La mémoire est comme restaurée. Le temps et la qualité du sommeil sont très importants. Durant cette période, le cerveau sécrète des hormones qui aident le système immunitaire à lutter contre les infections bactériennes et virales.

Pour améliorer la qualité de son sommeil et renforcer son système immunitaire, voici quelques conseils : ne pas pratiquer une activité physique trop tardivement. Éviter les boissons excitantes comme le café. Avant de se coucher, ne pas hésiter à se relaxer à l’aide d'un bon bain chaud ou d'exercices de respiration. Les écrans d’ordinateur et de télévision peuvent maintenir éveillé et nuire à la qualité du sommeil.

Consommer des ferments lactiques 

70% des cellules immunitaires sont dans l’intestin. Prendre soin de son système digestif, c’est renforcer son système immunitaire. Cela passe par la consommation de ferments lactiques qui sont des bonnes bactéries, très présentes dans les produits laitiers. Les ferments lactiques fermentent le lait pour obtenir du yaourt (yogourt) ou du fromage blanc, d’où l’aspect solide de ces produits.  Parmi toutes ces bonnes bactéries, ils existent certaines espèces qui participent au renforcement du système immunitaire et des défenses naturelles : c’est le cas de Lactobactillus Casei Defensis. Cette bonne bactérie va stimuler les cellules immunitaires naturelles de l’intestin. Pour assurer aux bonnes bactéries le passage entre les mailles du système digestif (acides de l’estomac, enzymes de l’intestin grêle) et d’agir efficacement (à l’instar des aliments, ces bonnes bactéries sont éliminées par le corps), il faut en manger régulièrement plusieurs milliards. Ce nombre peut paraître improbable, mais il faut savoir que certains produits laitiers contiennent, à l’unité, cette forte concentration en bonnes bactéries. 


Pratiquer une activité physique 

La pratique d’une activité physique, régulière et sans excès, stimule le système immunitaire. Elle permettrait de garder la forme et la santé. Le stress et la fatigue affaiblit le système immunitaire qui devient plus vulnérable aux attaques pathogènes. Faire du sport agit positivement sur le bien-être physique et mental. Il participe au renforcement du système immunitaire.

La pratique d’une activité sportive intensive affaiblit le système immunitaire. Quand l’effort est intense, la production de cellules, comme les lymphocytes, augmente très rapidement pour ensuite diminuer, voire disparaître après l’effort. Après leur entrainement, les athlètes de haut niveau sont exposés aux risques d’infections respiratoires sans pour autant en être sujets.

Avec l’âge, le système immunitaire vieillit, manifestement par un affaiblissement des réponses immunitaires face aux infections, notamment respiratoires. L’activité physique préviendrait ce vieillissement.

Opter pour les plantes médicinales 

Les causes de l'augmentation de la consommation de plantes médicinales sont diverses. Ce choix peut être lié à certaines croyances, aux réticences face à l’industrie pharmaceutique ou en réaction à l’inefficacité perçue de certains médicaments. Dans un monde qui se modernise et s’industrialise de jour en jour, de nombreuses personnes font le choix d’un retour aux sources via les remèdes naturels. Gingembre, persil, menthe, Mahoguèn, kinkéliba, moringa, eucalyptus, Kpatima, Aloma, Nyimon, neem, citronnelle, pissenlit, ont la particularité de stimuler le système immunitaire de l’organisme, notamment dans l’activation des pouvoirs des macrophages. Elles sont souvent utilisées pour la prévention des infections oto-rhino-laryngologie (ORL). Il est important de se rendre chez un spécialiste en particulier un naturopathe avant de s’engager dans un traitement.

 

 

Laissez un commentaire

Connectez-vous :




slider-image

L’oignon contre l’asthme bronchique et les affections respiratoires

25 Mar 2020

Toutes les infections des voies respiratoires, de la sinusite à la bronchite et la pneumonie, s’améliorent grâce à la consommation d’oignon. Les effets bénéfiques de l'oignon...

Plantes médicinales locales contre la Covid-19

14 May 2020

Il existe des recettes maison qui contribuent à renforcer le système immunitaire. Santé-Education a toujours publié des articles qui recommandent des recettes, des astuces et pratiques

Dépistage des lésions précancéreuses : Interview du Dr Bingo Mbortché

04 Aug 2020

La cause principale du cancer du col de l’utérus est une infection persistante par un virus qui se transmet par voie sexuelle, appelé le papillomavirus humain. Le Dr Mbortché nous en parle.

Mis à échelle avec l’ATBEF du dépistage des lésions précancéreuses du col de l'utérus au Togo

04 Aug 2020

La phase II du projet de dépistage et de prise en charge des lésions précancéreuses du col de l'utérus est enclenchée au Togo. 50000 femmes seront sensibilisées sur le cancer du col de l'utérus.

TAGS

,