Nous acceptons les paiements via

Virus Marburg confirmé au Ghana, le Togo en alerte

Virus Marburg confirmé au Ghana, le Togo en alerte
Extrait de l'article:

Le Ghana a enregistré deux cas de maladie à virus Marburg. La nouvelle a été annoncée par les autorités d’Accra, dimanche 17 juillet. Le Togo est déjà en alerte. Le ministre en charge de la Santé, Pr Moustafa Mijiyawa attire l’attention des Togolais sur des fièvres virales sur le continent dont la maladie à virus Marburg, et les dispositions à prendre pour éviter de contracter la maladie. Ceci à travers un communiqué rendu public le mardi 19 juillet 2022.


Le virus Marburg est détecté au Ghana, en Afrique de l’Ouest. Deux cas ont été identifiés. Selon le directeur général du service de santé, c’est la première fois que le pays confirme la présence du virus Marburg. « Les tests supplémentaires effectués à l’Institut Pasteur du Dakar (IDP) du Sénégal ont corroboré les résultats », a-t-il informé.  

Selon les autorités ghanéennes, des précautions ont été prises pour limiter la propagation de la maladie. 98 personnes identifiées comme cas contact ont été placées en quarantaine.  Au regard de la proximité et des échanges entre le Togo et le Ghana, il est nécessaire que des mesures urgentes soient prises pour se prévenir de l’épidémie et faire face à toute éventualité. 

Informé de la situation au Ghana, le ministère de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins du Togo, a pris des dispositions entre autres: le renforcement de la surveillance épidémiologique à travers l’alerte précoce, la notification et les investigations, l’organisation de la prise en charge d’éventuels cas, la sensibilisation de la population, surtout à risque, sur les mesures préventives et la conduite à tenir devant des signes de suspicion. Il invite les populations à une vigilance accrue, et à l’adoption des comportements suivants pour éviter de contracter cette maladie : se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon; éviter tout contact avec le sang, les selles, les urines, la salive, les vomissures et autres liquides biologiques d’une personne suspecte; éviter de manipuler, en l’absence de toutes mesures de protection adaptée, le corps d’une personne suspectée décédée de maladie à virus Marburg: éviter d’être exposé aux chauves-souris ou de les manipuler. Devant toute suspicion, informer le personnel du centre de santé le plus proche pour une prise en charge rapide et adéquate.




Focus sur la maladie à virus Marburg

La maladie à virus Marburg est une fièvre virale hémorragique qui peut infecter toutes les personnes. L’homme est généralement contaminé par une exposition prolongée ou manipulation de chauve-souris. C’est une maladie qui se propage dans la communauté par transmission interhumaine (de personne à personne), par contact direct avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques de personnes infectées, ou avec des surfaces et matériaux contaminés. Cette maladie se manifeste par des signes ordinaires, analogues à ceux des autres fièvres virales hémorragiques : fièvre, faiblesse intense, maux de tête, irritation de la gorge, douleurs musculaires, thoraciques ou abdominales, nausées, vomissements, diarrhées, entre autres.

La maladie à virus Marburg peut être guérie si elle est détectée et prise en charge précocement dans un centre de santé. Le ministre en charge de la santé compte sur le civisme et la vigilance de tous dans la lutte contre cette maladie.

William O.

 

Auteur
Rédacteur
Samuel Degbe

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER